Filtre à facette

Couleur

Dimensions (mm)

Forme

Poids

Type

Prix

0,00 € - 3 690,00 €

Béryl vert

Vous rêvez d’acquérir une pierre précieuse verte ? L’Émeraude est une pierre précieuse mythique, une des plus chère, la plus vendue et recherchée des variétés de Béryl. Mais connaissez vous les béryls verts encore appelés béryls vanadium ? L’Émeraude est un Béryl vert mais ses caractéristiques chimiques sont bien précises. Si l’élément Chrome est absent de la composition de la pierre, celle-ci ne pourra pas porter le nom d’Émeraude. Tel en a décidé le Gem-A, autorité britannique en gemmologie mondialement reconnue, alors que son homologue du G.I.A (Gemmological Association of America) ne prend pas en compte cet élément et déclare que tout béryl vert peut s’appeler Émeraude.

Beryl vert au vanadium, une pierre injustement marginalisée 

Cette variété a fait et fera certainement encore couler beaucoup d’encre, elle est le sujet d’un vieux débat non clos à ce jour. Toutefois la prudence en gemmologie fait que les négociants en pierres précieuses ont décidé d’adopter le principe de précaution concernant ces pierres, d’ou l’appellation de « Béryl vanadium ». On désigne sous cette variété toutes les pierres vert pâle avec ou sans chatoyance ou asterisme, qui ne sont pas considérées comme émeraude car contenant quasi exclusivement du Vanadium, alors que l’Émeraude contient Vanadium, fer et Chrome. Depuis un demi-siècle deux courants bien distincts au sein de la gémmologie internationale s’affrontent sur ce point. Pour les uns, confortés par la position du GIA (Gemmological Institute of America) qui octroie le statut d’émeraude au béryl contenant du Vanadium avec ou sans Chrome et Fer. Tandis que les autres prétendent que le Chrome est la condition sinequanon pour qu’un béryl vert soit appelé Émeraude et sont confortés par la position du Gem-A (The Gemmological Association of Great Britain). Cette confrontation a affaibli considérablement la valeur des béryls verts sur le marché international et créé de grosses déceptions commerciales lors de la découverte de gros gisements de Béryl Vanadium au Brésil qui produisaient de grandes pierres transparentes, a contrario de l’émeraude, rarissime en grosses pièces. Ce qui peut être d’autant plus rageant, car les béryls verts qui ne contiennent pas de Chromium possèdent nettement moins d’inclusions que les émeraudes qui sont quasiment toujours avec inclusions. Les béryls vanadium sont originaires de Madagascar, d’Afrique du Sud, du Brésil, de Russie, du Pakistan, du Nigeria.

Découvrez nos autres fabuleuses variétés de Béryl :

AIGUE-MARINE | ÉMERAUDE | HÉLIODORE | GOSHÉNITE | MORGANITE


Nous vous suggérons vivement de consulter les catégories suivantes :

ÉMERAUDE CERTIFIÉE DE COLOMBIE | ÉMERAUDE DE MADAGASCAR | ÉMERAUDE DE ZAMBIE

Il y a 2 produits.

Affichage 1-2 de 2 article(s)