Filtre à facette

Couleur

Dimensions (mm)

Forme

Poids

Type

Prix

0,00 € - 3 690,00 €

Rhodizite Londonite

Le Diamant est une pierre de rêve. Vous appréciez notamment l’ensemble de ses caractéristiques : sa réfraction, sa pureté, son éclat, sa dureté, sa couleur et le fait que ce soit la pierre mythique la plus prisée de part le monde. Mais vous regrettez le fait que ce soit une pierre aussi commune en joaillerie, et vos goûts vous poussent à orner votre bijou d’une pierre ayant des caractéristiques similaires, mais beaucoup plus rare, unique et méconnue de monsieur et madame tout le monde. En somme, vous rêvez d’une pierre semblable au Diamant au point de la confondre avec ce dernier, mais vous vous délectez à l’avance de répondre à la personne qui vous dirait que vous portez un Diamant, que cela n’en est pas un, et que cette pierre est nettement plus rare et convoitée que le Diamant rêvé par tant de femmes. Une pierre tout aussi éternelle certes, mais quasiment introuvable, une gemme unique qui prendra à n’en pas douter une valeur de plus en plus importante avec le temps. Une pierre que l’on ne trouve dans sa qualité gemme transparente, provenant d’un seul et unique gisement dans le monde, épuisé depuis de nombreuses années. Cette pierre s’appelle la Rhodonite/Londonite, elle est dans sa plus belle qualité semblable au Diamant et extrêmement recherchée et convoitée par les plus grands spécialistes des gemmes d’exception à travers le monde.

La Rhodizite-Londonite fait partie de la classe chimique des borates, c’est un minéral essentiellement composé de beryllium et d’aluminium, qui peut contenir une certaine proportion de cesium et de potassium. De nos jours, ce rarissime minéral ne proviendrait que de trois localités sur quatre gisements connus dans le monde (États-Unis, Russie (Oural) et Madagascar). La Londonite n’a été reconnue comme minéral à part entière par l’I.M.A (International Mineralogical Association) qu’en 1999. Avant l’impressionnante et inattendue découverte de la Rhodizite à Madagascar en 1910, les plus gros cristaux découverts (en Russie) ne mesuraient guère plus qu’un cm de longueur et étaient de qualité non-gemme (opaques et fortement inclus). L’unique source de cristaux de qualité gemme au monde a été découverte à Madagascar (1998-1999). Les gisements se situent au centre de « l’île rouge » dans la pegmatite granitique d’Antsongombato (région de Betafo). En l’espace de quatre années, entre 1998 et 2002, on estime que 300 carats (60g) de pierres facettées avaient pu être produites à partir des bruts en provenance de ce gisement, soit seulement 75 carats (15 grammes) par an de pierres destinées à la haute joaillerie ! La Rhodizite est donc une pierre très rare en bijouterie et dans les collections. C’est une gemme, qui dans sa plus belle qualité (transparente et incolore), imite avec brio le Diamant dans ses caractéristiques esthétiques. Elle est alors dotée d’une forte brillance, d’une belle transparence et d’une grande dureté : 8 à 8 1/2 sur l’échelle de Mohs, et se situe donc juste derrière le Diamant. Elle possède la même dureté que les Saphirs et Rubis. Elle demeure dans les faits une des pierres gemmes les plus rares de la planète et donc bien plus que le Diamant. Voici donc un minéral original et peu connu, présentant de nombreuses caractéristiques fort intéressantes, et qui mérite amplement notre attention. D’autant plus qu’au fil des années, les matières brutes que nous avons eu le plaisir de pouvoir collecter directement sur le terrain, nous permettent à ce jour, de proposer de nombreuses pièces dont certaines méritent toute l’attention des collectionneurs et des bijoutiers avisés à travers le monde. Pendant près de cent soixante dix ans, elle ne fut quasiment pas étudiée. Bien que découverte en 1910 à Madagascar, ce n’est que vers la fin du vingt et unième siècle, à la suite de nouveaux gisements révélés, que de nouvelles études scientifiques ont pu être menées et notamment concernant sa composition chimique. C’est une gemme qui se présente sous différentes couleurs, blanche, grisâtre, jaunâtre, verdâtre, rose et incolore. Son lustre est vitré, adamantin. L’ensemble des pierres de qualité gemme proposées sur le marché proviennent exclusivement de Madagascar. La mine de la découverte ne produit plus à ce jour. D’autres gisements (au moins 4) découverts par la suite sont déjà épuisés. Les pierres dépassant les 2 carats sont extrêmement rares en qualité gemme et évidemment très fortement prisées. La Rhodizite est de formule chimique (K,Cs)Al4Be4(B,Be)12O28 et la Londonite est de formule chimique (Cs,K)Al4Be4(B,Be)12O28. Les deux espèces partagent exactement les mêmes éléments chimiques. Toutefois, c’est la proportion de potassium ou de cesium qui déterminera l’identité de l’espèce. Lorsque le cesium (Cs) est dominant, la pierre est une Londonite, lorsque le potassium est dominant, la pierre est une Rhodizite. Malheureusement, il est impossible avec les outils à disposition des professionnels du métier, de pouvoir quantifier les pourcentages respectifs des éléments cesium et potassium (quantités infinitésimales) des pierres et donc de pouvoir correctement nommer le minéral. Aussi, les instances internationales de minéralogie comme l’I.M.A, suggèrent d’utiliser les deux noms séparés d’un tiret, selon cet ordre : Rhodizite en premier, étant la plus ancienne espèce décrite. « Ny Gasy Diamandro », littéralement « le Diamant de Madagascar » est un terme issu de la langue malgache qui a été utilisé jadis lors de la découverte de la pierre dans sa qualité gemme incolore par les premiers mineurs à Madagascar, en référence à son extrême rareté et à sa ressemblance avec le Diamant.

Nous vous suggérons également de consulter les catégories suivantes :

Danburite - Saphir - Grenat Topazolite

Il y a 17 produits.

Affichage 1-17 de 17 article(s)